Moi, Auguste, empereur de Rome

By nicar — avril 07, 2014

Le grand palais vous invite à faire un détour par la Rome antique en ce début de printemps, avec l’exposition Moi, Auguste, empereur de Rome qui a vu le jour le 19 mars et prendra fin le 13 juillet.

Une exposition historique, pas franchement ma tasse de thé je vous le concède… Que ce soit à l’école, dans les livres ou au cinéma, l’histoire ne m’a jamais passionné. Cette fois, c’est en Italie que le grand palais nous invite pour découvrir les vestiges de l’empire Romain. Lourdement influencé par la mythologie de l’époque dont bon nombre de symboles jalonnent le circuit de l’exposition, l’art de l’époque se distingue essentiellement par des bas-reliefs, de la joaillerie, des statues et des objets de la vie de tous les jours faits de cristaux ou de métaux.

Auguste-Camee-Blacas-Vers-14-20-ap.-J.-C.-Sardonyx-H.-12-8-x-l.-9-3-cm-Londres-British-Museum_gallery_carroussel

L’exposition suit l’ordre chronologique de l’histoire, la première salle étant consacrée aux triumvirats et à la victoire d’Actium pour finir sur la mort et l’apothéose de l’empereur. Historiquement, Auguste est connu comme étant l’empereur romain qui a le plus favorisé les démarches artistiques lors de son règne, son époque fut l’âge d’or de Rome dont ce mécène se vantera de l’avoir trouvée de briques et laissée de marbre… Il est également l’empereur qui a su ramener la paix à Rome après des années de guerre civile. L’effervescence artistique de ce que l’on nommera plus tard « le siècle d’Auguste » est d’une richesse très impressionnante, les pièces présentées ici sont très rare, pour la plupart en excellent état, mises en valeur par le grand palais avec une scénographie très soignée, notamment l’installation Néo qui nous met dans le bain dès notre arrivée ! Comme à son habitude, le grand palais sublime et peaufine les expositions qu’il accueille ! Beaucoup de reconstitutions 3d des différents monuments qui accueillaient à l’époque les pièces présentées aident le spectateur à resituer le contexte, à prendre vraiment conscience de leur majestuosité une fois remise dans leur environnement.

resize

Le seul point que j’ai trouvé un peu difficile tient à la généalogie de la famille d’auguste, bien avant les débats sur le mariage pour tous, les romains avec leurs mœurs légères arrivaient très facilement à complexifier leurs arbres généalogiques ! Entre les différentes adoptions, les mariages entre frères et sœurs et autre, il est difficile de ne pas perdre le fil !

4389596_6_6c99_portrait-d-auguste-de-meroe-29-20-avant_da66908af502373057980081d9635ae8

Très complète, je

pense que cette exposition saura combler petits et grands, je vous recommande quand même de replonger un peu le nez dans un livre d’histoire avant de vous y rendre pour vous faciliter la compréhension ! Au-delà de ce détail, je pense que l’expo Auguste est l’une des meilleures sur le sujet que j’ai vu depuis longtemps !

Tous les articles et documents présentés sur ce site n'engagent que leurs auteurs. Ils ne reflètent pas nécessairement les vues ou les opinions des responsables du site.

À propos de l'auteur

Co-fondateur de Culturizme, culturellement curieux, parisien d’adoption, photographe à mes heures perdues, gamer insatiable.

Voir tous les articles de nicar

Fnac_expos_120.gif