Payes ton graff / Twenty one

By ClemMnt — février 27, 2014

Depuis quand graffes-tu ?

J’ai commencé à graffer vers 1996. Mon parcours scolaire m’a permis de prendre le train pour  Paris à une période où FOST, NOWEY (21), les SEW, WOODY, POET2, O’CLOCK, NOIZE (CIA / LT27)

COMER (OBK), ONZE OZONE (ORC), retournaient avec style, trains et murs de la ligne E.

Arrivée Gare de l’EST ( à l’époque ) c’était parti pour la scène parisienne ; métro rue TPK / CMP / MCT et bien d’autres. Je crois que c’était une grande période du graff ; banlieue et Paris était littéralement retournés. A l’époque je faisais de la musique et on répétait dans un studio près de Croix de Chavaux à Montreuil, idem, c’était les DJUK, REST, CEZO, SNEDY, SEYM (OC), VISON, LAZOO, ZEKY (MCZ), qui m’interpelaient. C’était vraiment varié dans les styles de lettres couleurs persos et autres. C t bien bon cette période !

Photo0900

Qu’est-ce que tu as fait le plus : vandale / terrains ?
J’ai très peu fais de vandale, je crois que c’est un véritable état d’esprit qu’il faut avoir,
pour retourner la ville, voire un pays, avec son blase. J’ai toujours plus apprécié les fresques ,

le dessin et donc les terrains, ce pourquoi, en ce sens je ne peux pas me prétendre « graffeur ».
En revanche j’aime toucher à un peu tout les styles ; tags, flops, wilds, 3ds, persos.
La bombe de peinture est un outil qui permet de réaliser tellement d’effets, que je prends un vrai pied à taffer une esquisse et à aller la peindre.

Tu fais souvent des personnages qu’on l’air vénère ? t’es fâché ?
En effet pour les persos, je crois que les influences en dessin des débuts ont marqués ce trait de caractère… Petit je reproduisais des marvels des muscle man, et plus tard c’était le personnage « eddy » ( qui ornait les pochette d’Iron Maiden ) que je dessinais.
Donc en effet, tous ces personnages étaient la plus part du temps fâchés.

FINAL

A ce jour qu’elles sont les « graffeurs » qui t’inspirent ?
Impossible de ne pas citer les DMV, JAW,

BOM K, ISO, BRUSK, GRIS ONE, j’en oublie, mais pfff…Je ne sais pas si ils m’inspirent ou si ils me dégoûtent de continuer, mais en effet ils ont un niveau impressionnant et sont toujours surprenant dans leurs prod collectives.
D’une façon générale le mouvement généré par le graffiti m’inspire aussi.
Les supports d’expression ont littéralement éclatés, au point qu’il y a des réalisations, presque des sculptures de lieux, qui commencent à apparaître et qui viennent indirectement du graffiti.
Je pense que c’est un mouvement génial, impossible à stopper et d’intérêt social, dans une période où l’on impose une forme de pensée unique. C’est pour ça que je te remercie de m’avoir choisi pour ta série de vidéos, j’ai l’impression d’apporter ma modeste contribution.

Paye ton graff # 2 from Clément Minotte on Vimeo.

Tous les articles et documents présentés sur ce site n'engagent que leurs auteurs. Ils ne reflètent pas nécessairement les vues ou les opinions des responsables du site.

À propos de l'auteur


Fnac_expos_120.gif