Miss.Tic, Smash 137, Nick Walker, Gilbert Petit. Rien que ça!

By Anna — novembre 27, 2013

La galerie parisienne d’Eric Brugier et Laurent Rigail, dont nous vous avions déjà parlé à propos de leur exposition de JonOne cet été, lance encore un pavé dans la mare – désormais insondable – du street art mondial.

Le street est devenu une mode, oui, mais c’est en réalité une définition bien trop superficielle. C’est surtout une discipline aux racines profondes (mais on vous passe les banalités historiques), laquelle, par son acceptation dans le commerce de l’art et son ouverture grandissante au public non connaisseur, devient une base solide pour des générations d’artistes à venir. Mais comment se retrouver au milieu du foisonnement d’artistes colleurs, découpeurs, peintres, graffeurs bombistes et pochoiristes, fresquistes, minimalistes, sculpteurs et ornementaux ? Il ne suffit pas d’avoir l’oeil aguerri lorsqu’on se promène dans les rues – quoique les premières découvertes se font souvent là – il convient aussi de se laisser entrainer par le choix de certaines institutions du genres, comme celui – acéré – de la galerie Brugier-Rigail pour sa nouvelle exposition, Urban Spirit.

Volontairement hétéroclite, la sélection donne à voir des œuvres éloignées aussi bien au niveau des techniques utilisées que des sujets représentés (figuration, abstraction, lettrage). Mais ce qui frappe, c’est surtout la diversité des artistes. On ne présente plus la grande Miss.Tic et ses belles brunes au langage tranchant. Par contre, on présente Smash et son génie suisse, à la frontière entre le graff et l’abstraction, aux couleurs pétillantes et aux lignes aériennes. Nick Walker, un artiste anglais tourné vers le pochoir et les figurations diverses, dont la réputation n’est plus à faire outre Manche. Enfin, on présente aussi – et surtout – l’encore peu connu Gilbert Petit, d’origine togolaise, directeur artistique du collectif Douze Douze et co-créateur du premier festival international d’arts graphiques urbains, Kosmopolite. Des quatre artistes représentés dans l’exposition Urban Spirit, c’est probablement ce touche-à-tout qui incarne le mieux le street art actuel dans ce qu’il a de plus syncrétique. En effet, c’est toujours en couleurs acidulées qu’il peint ses origines métissées, le vaudou, le Pop Art, la bande-dessinée, la Figuration Libre et son chien emblématique devenu logo et signe de reconnaissance.

En clair, cette exposition montre un panel assez fouillé d’artistes précautionneusement sélectionnés, qui diffère grandement des expositions monographiques d’un peintre ou sur un thème précis ; ici, c’est plus largement l’esprit urbain qui rassemble les générations, les idéaux et les médiums.

Exposition collective d’art urbain

Urban Spirit

Galerie Brugier-Rigail

du 30 novembre au 21 décembre 2013

Vernissage le samedi 30 novembre à partir de 14h avec une performance de Nick Walker à 15h.

Performance de Gilbert Petit le samedi 21 décembre à 15h.

Galerie Brugier-Rigail

40 rue Volta

75003 Paris

Métro Arts et Métier – Temple

Tous les articles et documents présentés sur ce site n'engagent que leurs auteurs. Ils ne reflètent pas nécessairement les vues ou les opinions des responsables du site.

À propos de l'auteur

Etudiante en histoire de l'art exilée dans la capitale, je consigne ici mes trouvailles, mes bons plans d'expos, de ventes, de performances. Passionnée de street art, je vous offre aussi des articles fouillés et des interviews pour mieux faire connaître ceux qui font l'art à Paris. Retrouvez tous mes articles sur http://maintenantlart.blogspot.fr

Voir tous les articles de Anna

Fnac_expos_120.gif