Raymond Depardon au grand palais

By nicar — novembre 22, 2013

Raymond Depardon, une légende vivante de la photographie, un photoreporter qui a connu les plus grandes agences, tous les grands conflits et grands drames de ces 50 dernières années, qui a fréquenté les noms les plus connus du siècle dernier. Son dernier cliché médiatisé n’est autre que le portrait présidentiel de François Hollande qui a fait polémique en 2012.

Je dois bien reconnaitre que je ne suis pas un fin connaisseur du travail de Depardon, je ne sais pas bien pourquoi je connais très bien son nom, son parcours, mais pas ses clichés. J’avais feuilleté le livre La France lorsqu’il est sorti, je me souviens m’être dit que les photos étaient très chouettes mais je n’ai pas cherché plus loin pour une raison obscure… Lorsque j’ai appris qu’il y aurait une exposition sur Raymond Depardon au grand palais, j’ai donc été d’autant plus emballé d’aller à la rencontre de ses clichés ! Je dois reconnaitre que ma méconnaissance du photographe m’aura peut être servi, j’y suis allé sans le moindre apriori, juste curieux.

harar_ethiopie_2013

Ce qui frappe chez Depardon c’est avant tout la justesse des couleurs ! Des couleurs vives, des beaux contrastes, un équilibre maitrisé à la perfection! Un moment si doux, c’est le titre de l’exposition, intriguant au premier abord, sonnant comme une évidence après avoir fait le tour des clichés présentés, la façon de traiter les sujets par Depardon est aussi étonnante que brillante. Il est le genre de photographe à pointer l’objectif à l’opposé exacte de celui des autres. C’est une manière très plaisante et humaine de traiter des sujets d’actualités. Lorsque Depardon veut vous parler de Beyrouth en tant de guerre, il ne vous montre pas un corps ensanglanté, mais une scène de mariage. La somalie n’est pas représentée par un enfant affamé mais par des portraits de gens dans des situations atypiques qui donnent un côté très humain à ce pays stéréotypé dans nos esprits. Il est très agréable de visiter le monde en suivant les clichés de Depardon.

edith.piaf.1959

Au final cette exposition géante sur le thème : « un moment si doux » confirme son statut d’expo de photo la plus en vue de cette fin d’année, les 160 photos présentées (presque toutes inédites) sont d’une grande qualité et la facilité d’approche de ces clichés touchera les érudits comme les néophytes. C’est près de 50 ans passés autour du monde qui nous sont présentés, de la petite ferme des parents du photographe près de Villefranche-sur-Saône dans les années 50  au Glasgow des années 80 jusqu’à la plage de Waïkiki à nos jours !

Tous les articles et documents présentés sur ce site n'engagent que leurs auteurs. Ils ne reflètent pas nécessairement les vues ou les opinions des responsables du site.

À propos de l'auteur

Co-fondateur de Culturizme, culturellement curieux, parisien d’adoption, photographe à mes heures perdues, gamer insatiable.

Voir tous les articles de nicar

Fnac_expos_120.gif