Inside Out

By nicar — novembre 04, 2013

Jeudi matin, j’ai eu la chance de découvrir le nouveau film d’Alastair Siddons : Inside Out. Inside Out, c’est le nom du dernier projet du street artist et photographe français JR. Le film revient sur les origines du projet. En 2011, JR remporte le prix TED, prix remis une fois par an et qui offre au vainqueur l’opportunité de réaliser un souhait pour sauver le monde. Lorsque JR a appris qu’il était le gagnant de l’édition 2011, il a été un peu déstabilisé, il n’avait aucune idée pour sauver le monde, il a donc pensé à refuser cette distinction. Lorsqu’il a contacté la fondation TED pour leur en parler, son contact lui a répondu qu’il ne devait pas « SAUVER » le monde mais « CHANGER » le monde. C’est fort de cette précision qu’il mettra en place les bases de ce nouveau projet. Il a raconté cette anecdote beaucoup mieux que moi lors de la cérémonie de remise des prix que vous pouvez découvrir ci-dessous :

Bien qu’instauré par JR, le projet met en avant des initiatives individuelles ! JR ne conservant que le rôle de conseiller et d’imprimeur. C’est justement sur ce point que le film est très fort et intéressant, l’équilibre entre les différents protagonistes qui ont imaginé comment utiliser le Inside Out et les interventions de JR au sein des projets. Cette fois encore, JR réalise un coup de génie en mettant en avant l’histoire de ceux qui font vivre le projet, quitte à se mettre dans l’ombre, c’est l’humilité de l’homme qui est portée comme un art !

affiche insideout3

D’après le souhait formulé à la cérémonie de remise des prix TED et en s’inspirant de ses collages grands formats, il lance un projet d’art global, mettant le spectateur au centre de la création. Le projet consiste à uploader une photo qui fait sens pour nous sur le site www.insideoutproject.com, l’équipe de JR s’occupe d’en imprimer un grand format qu’elle vous renvoie chez vous sous forme d’une affiche que vous pouvez coller dans l’endroit que vous considérez comme le plus approprié. Avec cette base, des groupes de personnes ont commencé à se réunir pour faire passer des messages forts grâce au projet. Ce sont quelques-uns de ces groupes que l’on suit tout au long du film. En Haïti, en Tunisie ou encore aux Usa, qu’importe l’origine, la religion ou l’âge des protagonistes, le projet touche tous types de personnes sans distinction de catégorie sociale. Le film met surtout 3 projets en avant, entrecoupés d’images de 75 autres projets autour du monde.

Haiti_Port au Prince - legere

Comme pour chaque film autour des projets de JR, la réalisation est superbe, laissant le spectateur s’immiscer au plus proche des protagonistes, on « prend » presque part aux différents projets, ce qui nous laisse remplis d’espoir pour les différents participants ou touchés par leurs parcours. On passe du sourire aux larmes devant cette vision des différents mouvements qui pourraient nous paraitre infimes compte tenu de la distance qui nous en sépare mais qui sont d’une grande importance pour les participants. On comprend clairement que le projet de JR est une franche réussite, il n’aura pas forcément changé LE monde, mais il aura assurément changé LES mondes de chacune des personnes qui y ont été confronté !

Inside Out est un cri d’espoir, il nous laisse entrevoir un monde où, si chacun essayait de changer les choses avec un petit geste, une petite action, celui-ci pourrait être sauvé ! Je suis personnellement un grand fan des différents travaux de JR que je suis depuis plusieurs années maintenant. Son approche sociologique de l’art m’a toujours interpelé et intéressé. Une fois de plus, avec inside out, il nous livre une bonne dose d’humanité. Rien que pour cela je ne saurais que trop vous recommander de vous rendre au cinéma pour découvrir plus en détails ce superbe projet ! À partir du 13 novembre exclusivement dans les cinémas MK2.

Tous les articles et documents présentés sur ce site n'engagent que leurs auteurs. Ils ne reflètent pas nécessairement les vues ou les opinions des responsables du site.

À propos de l'auteur

Co-fondateur de Culturizme, culturellement curieux, parisien d’adoption, photographe à mes heures perdues, gamer insatiable.

Voir tous les articles de nicar

Fnac_expos_120.gif