Ouverture du 116 : Singularités partagées, pour une pratique de l’Autre dans l’art contemporain

By nicar — octobre 16, 2013

La semaine dernière, je vous parlais de l’ouverture du nouveau centre d’art contemporain de la ville de Montreuil : le 116. Ce soir, c’est le grand soir du centre, qui cumule son inauguration, le vernissage de sa première exposition « Singularités partagées, pour une pratique de l’Autre dans l’art contemporain » et la clôture des Journées portes ouvertes des ateliers d’artistes. La soirée sera également l’occasion de découvrir une performance sonore de Frédéric Mathevet et Célio Paillard « game mix (116 Scénario)» !

Hier nous avons eu la chance de découvrir les œuvres exposées et nous avons eu le plaisir de voir que le programme tenait ses promesses ! Pleine d’inventivité et d’audace, la qualité de l’exposition met la barre très haut et augure de très bonnes choses pour le futur !

L’exposition débute sur une série d’armoiries résultant d’une enquête participative réalisée par la structure polyvalente suisse Microsillons. Clin d’œil au côté bourgeois de la bâtisse qui abrite le centre, ces blasons adhésifs de dimensions variables sont issus d’une série d’entretiens avec des groupes de personnes du quartier. Entre projet artistique et médiation culturelle, cet armorial sera amené à évoluer en fonction des activités et partenariats futurs du centre.

Ensuite, nous sommes confrontés à deux écrans géants projetant « Change the Scenario » de Sylvie Blocher. Ces vidéos sont en discussion directe avec les œuvres de « Body Make-Up » de Bruce Nauman, l’artiste ayant cette fois repoussé encore plus loin la réflexion sur l’identité en mettant en scène Shaun Ross (mannequin afro-américain albinos).

Toujours sur le thème de l’identité, l’exposition se poursuit avec deux autres vidéo de l’artiste Katarina Zdjelar qui à appréhende le thème du langage. Propre à chaque communauté, le langage peut être tantôt facteur d’exclusion ou de distinction. Une vidéo présente l’accord silencieux passant par le regard entre trois chanteurs avant une prestation. Dans la seconde, une jeune femme vietnamienne essaye de prononcer le nom de l’artiste serbe. La fonction primaire du langage et le premier contact avec autrui sont ici remis en question.

Le sculpteur et photographe Simon Boudvin présente une série photographique issue d’un projet de recherche urbanistique et artistique autour d’une plante invasive : l’ailante. Depuis 2011, l’artiste a constitué un relevé photographique du développement de ces plantes dans le quartier du Bas-Montreuil et de Bagnolet. Les plantes étant très résistantes et puissantes, capables de casser le béton et de s’implanter n’ importe où. Les images présentent les différences de réaction face à « l’invasion » de la nature dans notre environnement. Une carte présentant les différents points de rencontre de l’ailante sera mise à la disposition des visiteurs.

_NCN3048

L’artiste israélienne Tami Notsani a travaillé sur une installation à base de « Juif Errant », de manière participative, elle invite les visiteurs à emporter une bouture des plantes de l’installation et (si on le souhaite) à ramener une plante de chez soi en échange de la bouture, toute les plantes resteront de manière permanente au sein du centre.

Les deux artistes plasticiens Frédéric Mathevet et Célio Paillard présentent au 116 le Radiomaton, dispositif d’enregistrement permettant au public de réaliser un portrait oral. Les portraits seront ensuite diffusés, une manière de s’immiscer dans la vie d’inconnus, de découvrir leur intimité, leurs anecdotes… Le radiomaton est défini comme étant : « Entre la caravane de Madame Irma, le divan du Docteur Freud et le confessionnal, la cabine de Radiomaton est un espace neutre où l’on peut se laisser aller à la réécriture de sa propre histoire ».

_NCN3055

Laurent Mareschal présente deux œuvres au 116, une première réalisée en néon, nommée « Bureau d’échange », elle fait écho à l’installation de Tami Notsani. La deuxième installation met en exergue un sens qu’il est assez rare d’utiliser dans ce genre d’exposition, l’odorat. Véritable Tapis d’épices de 2 mètres sur 6, celle-ci est très impressionnante, elle est aussi visuelle qu’olfactive !

_NCN3052

Trois œuvres de l’artiste Nigérienne Otobong Nkanga issues de collections particulières sont exposées . C’est une occasion unique de découvrir les travaux acryliques de l’artiste, largement inspirés des problématiques liées à l’accès aux ressources ou à l’épuisement de celles-ci, ce sont des acryliques sur le thème du partage qui nous sont présentées ici.

L’artiste pluridisciplinaire Laurence Nicola présente une série de dessins réalisés à l’encre de chine. Nommée « humeurs », cette série présente une grande abstraction laissant libre cours à notre ressenti.

_NCN3053

Enfin quelques œuvres issues du fond artistique de la ville de Montreuil seront également présentées.

Venez nombreux découvrir ce nouveau lieu et cette superbe exposition ce soir à partir de 19 heures au 116 !

Informations pratiques :

116, centre d’art contemporain

116, rue de Paris

93100 Montreuil

Métro : Robespierre (ligne 9)

Tous les articles et documents présentés sur ce site n'engagent que leurs auteurs. Ils ne reflètent pas nécessairement les vues ou les opinions des responsables du site.

À propos de l'auteur

Co-fondateur de Culturizme, culturellement curieux, parisien d’adoption, photographe à mes heures perdues, gamer insatiable.

Voir tous les articles de nicar

Fnac_expos_120.gif