Préparer sa nuit blanche

By nicar — octobre 05, 2013

Pour la onzième fois, le premier weekend du mois d’octobre accueillera la nuit blanche à Paris. Manifestation culturelle qui permet à tous de découvrir gratuitement les musées et autres institutions culturelles de la ville de Paris, la nuit blanche a su se démarquer des journées du patrimoine ou autre nuit des musées en faisant intervenir des artistes d’art contemporain dans divers lieux qui ne sont pas accessibles au public le reste de l’année, où qui n’ont pas de vocation artistique. Fort de cet atout, l’événement n’a jamais cessé de croitre au point qu’aujourd’hui la nuit blanche transforme la capitale en véritable musée à ciel ouvert avec de nombreuses performances en pleine rue ! Très souvent bon enfant et d’une grande mixité culturelle, je dois reconnaitre que j’ai un faible pour la nuit blanche que je trouve chaque année très réussie! Au programme, la ville de Paris vous a concocté quatre parcours : un sur les berges de seine, un le long du canal saint martin, un autre qui traverse le marais jusqu’à république et enfin le dernier vous fera redécouvrir le quartier de Belleville et Ménilmontant !

Le programme plus que chargé va cette année encore nous mettre face à des choix difficiles… Parmi les événements qui ont retenu mon attention :

Dans le parcours Berges de Seine :

Le maitre des feux de Bengale Cai Guo-Qiang embrasera le ciel de la capitale avec un show pyrotechnique sur le thème de l’amour composé de trois tableaux. Les feux seront tirés depuis un bateau mouche spécialement aménagé pour cet événement, ce qui le rendra visible depuis les berges.

La monnaie de Paris vous propose de découvrir  une œuvre aussi rare que folle du compositeur Karlheinz Stockhausen disparu en 2007. L’œuvre n’a été interprétée que cinq fois, composée pour un quatuor à cordes, celle-ci doit être exécutée dans quatre hélicoptères en vol. La vibration des cordes accompagne le son des pales de l’engin qui se métamorphose en un véritable instrument à part entière ! Découvrez l’exécution en direct entre 18 heures et 20 heures ou une retransmission au sein de la monnaie de Paris jusqu’à 7 heures le lendemain matin.

Le Grand Palais laissera ouvertes au public les expositions Braque et Vallotton. Les œuvres des deux peintres seront confrontées à une ambiance sonore inédite, Le feu sous la glace de Vallotton sera accompagné par Tristesse contemporaine puis Pilooski. Quant à l’exposition Braque, c’est Or Solomon qui vous accompagnera dans votre visite.

Dans le parcours Canal Saint Martin :

A l’écluse des récollets, Rosa Barba vous invite à découvrir une installation sonore originale. Une musique électronique sera diffusée sous l’eau créant des ondes et des jets d’eau à la surface du canal telle une matérialisation du son.

nuitblanche (3)

A l’hôpital Saint Louis, la projection Architectures cellulaires montrera l’activité cellulaire humaine en la mettant à l’échelle de l’architecture.

A la Piscine Château-Landon, une installation impressionnante de Ji Yun et Igor Galabovski, accompagnés d’un concert, la piscine sera ouverte aux baigneurs de 19 heures à 5 heures.

nuitblanche (11)

Enfin à la passerelle de la Douane, Lily Hibberd revisite le pendule de Foucault de manière originale. En réalisant son propre pendule en glace, elle induit la notion de réchauffement climatique en comparaison à cette œuvre intemporelle !

nuitblanche (7)

Dans le parcours Marais/République:

Après avoir embrumé le public du grand palais lors de l’exposition Dynamo, Fujiko Nakaya s’attaquera à la place de la République récemment inaugurée. Il laissera son brouillard envahir le lieu, une fois de plus, cela promet d’être magique !

nuitblanche (4)

Deux œuvres de l’artiste cubain Felix Gonzales Torres se feront écho lors de cette nuit blanche, l’une à l’église Saint Eustache, l’autre dans la salle des mariages de la mairie du 3ème .

Timothé Toury, Laurent Weiss, Junior Fritz Jacquet, Aligna et Sophie Bommart vous invitent à découvrir une installation lumineuse sous forme de parcours entre les archives nationales et le crédit municipal sur le thème du mythe de l’Olympe.

La bibliothèque historique de la ville de Paris recevra une version monumentale de l’œuvre de Georges Pascal Ricordeau « Drapeau Blanc ». L’artiste qui tisse des sacs en plastique ramassés dans la rue présentera également une vanité qui fera écho au drapeau blanc.

nuitblanche (8)

Quarante-deux sculptures de Dominique Lacloche s’élèveront au sein de la coupole de l’église Saint Paul Saint Louis, comme pour les autres travaux de l’artiste, les feuilles de Gunnera Manicata seront une fois de plus à la base de cette installation !

Dans le parcours Belleville/Ménilmontant :

Le plasticien Hassan Khan a investi le parc de Belleville pour une installation lumineuse et sonore au milieu de la végétation, l’installation sera visible entre 19 heures et 7 heures du matin.

La galerie des ateliers d’artistes de Belleville vous dévoilera l’installation collective « la chambre claire » réalisée par une partie des 250 artistes qui composent l’association des ateliers d’artistes de Belleville. Constituée de 200 kakemonos blancs, elle sera visible dans l’espace de la galerie entre 19 heures et 7 heures du matin.

nuitblanche (6)

Le street artist portuguais Vhils creusera le mur pignon, face au 71 rue de la fontaine au roi entre 20 heures et 2 heures.

nuitblanche (9)

REZINE, ATY, SWIT et Jadikan, artiste de light painting, réaliseront à tour de rôle des performances au M.U.R Oberkampf.

nuitblanche (5)

Toujours à Oberkampf, les deux graffeurs Lek et Sowat qui se sont illustrés dernièrement à la galerie du jour Agnes B et à la Tour 13, feront une projection de leur dernier projet au pub O’Connels. Nommé « Tracés Directs » le film met des street artists face à un tableau noir au sein du palais de Tokyo.

nuitblanche (2)

En dehors des parcours, le Générateur situé à Gennevilliers profitera cette année encore de la nuit blanche pour inaugurer ses « rencontres sur la performance » : le frasq, avec de nombreuses performances et projections. Le frasq se passe sur quatre weekends, si vous n’avez pas l’occasion de vous y rendre pour la nuit blanche, vous pourrez toujours y aller un autre weekend d’octobre !

Bien évidemment, je ne vous propose qu’une sélection d’activités, de nombreuses galeries organisent des événements et le plus simple est encore de se promener à pied pour profiter des différentes choses qui se présenteront à vous !

Tous les articles et documents présentés sur ce site n'engagent que leurs auteurs. Ils ne reflètent pas nécessairement les vues ou les opinions des responsables du site.

À propos de l'auteur

Co-fondateur de Culturizme, culturellement curieux, parisien d’adoption, photographe à mes heures perdues, gamer insatiable.

Voir tous les articles de nicar

Fnac_expos_120.gif