The Book of Shapes

By nicar — avril 09, 2013

Depuis le 22 mars et jusqu’au 18 mai la galerie mfc-michèle didier expose The Book Of Shapes, exposition autour de la publication éponyme d’Allan McCollum sortie en 2010 par la maison d’édition mfc-michèle didier.

The Book of Shapes est « le mode d’emploi » du projet initié par McCollum en 2005 The Shapes Project. Celui-ci est la suite d’une réflexion sur les conflits idéologiques internes à l’école du Bauhaus entre les défenseurs des arts plastiques qui avaient une vision unitaire et artisanale de l’œuvre et les partisans de la production industrielle qui prônaient la mécanisation des procédés de fabrication.

rubberstamps

The Shapes Project est une allégorie abstraite d’une possible réconciliation entre ces deux conceptions, elle pourrait sans doute mettre tout le monde d’accord. Le principe réside dans un système permettant de générer plus de trente et un milliards de formes différentes à partir de combinaisons de six groupes d’éléments types. Le concept réside sur des patrons de formes, que l’on associe différemment.

Allan McCollum - The Book Of Shapes-2,Vol2

The Book of Shapes est constitué de deux volumes, le premier contient tous les patrons de chacune des six parties alors que le volume 2 explique plus en détail le principe pour réaliser toutes les combinaisons possibles. Tout le paradoxe du projet réside bien évidement dans la production massive de pièces uniques.

McCollum, Allan - The Book of Shapes 1

L’idée de McCollum étant que chaque combinaison de six patrons créant une forme pourrait être assignée à un individu. Partant des chiffres de l’ONU qui établissent une population mondiale de neuf milliards d’êtres humains en 2050, le système de McCollum permettrait à chaque être humain de posséder sa propre œuvre, sa Shape personnelle.

Allan McCollum - The Book Of Shapes-3,Vol2.jpg

Ironie du projet, McCollum propose la création d’une œuvre par personne, the Book of Shapes n’est pourtant produit en édition limité qu’à 70 exemplaires… Seuls les plus fortunés pourront donc s’offrir le mode d’emploi de ce projet très ambitieux, puisqu’il est également quelque peu onéreux : 3600 euros !

_CHD1148

Malgré tout vous pouvez découvrir quelques shapes réalisées par McCollum ainsi que le livre à la galerie mfc-michèle didier.
Le point le plus intéressant du projet à mon avis est la proposition de l’artiste, à tous, de contribuer à la concrétisation de ce projet. Chacun peut ainsi créer sa propre shape, McCollum n’ayant pas mis de réelles limites à cette production. Elles peuvent être imprimées pleines ou juste en contour. La taille, la couleur, la texture et le volume sont à la discrétion de la personne qui la réalise. Les shapes pouvant être réalisées en deux ou trois dimensions et complétement proportionnables, on peut tout à fait imaginer des pièces gigantesques ou d’autres minuscules.
N’attendez plus pour vous lancer vous aussi dans le Shape Project en créant votre propre forme !

Allan McCollum sera présent à la galerie MFC-Michèle DIDIER pour présenter son projet et répondre aux questions du public le jeudi 25 avril à 19h. Vous pouvez vous inscrire ou obtenir plus d’informations en envoyant un email à info@micheledidier.com .

Tous les articles et documents présentés sur ce site n'engagent que leurs auteurs. Ils ne reflètent pas nécessairement les vues ou les opinions des responsables du site.

À propos de l'auteur

Co-fondateur de Culturizme, culturellement curieux, parisien d’adoption, photographe à mes heures perdues, gamer insatiable.

Voir tous les articles de nicar

Fnac_expos_120.gif