Carlos Kusnir

By nicar — avril 04, 2013

Depuis le 23 mars le peintre Carlos Kusnir s’expose à la galerie Le Générateur. Après avoir travaillé de nombreuses années sur l’étude du motif, de la plasticité des objets, du langage et des formes, celui qui aime mixer les techniques et les styles a pu laisser libre court à son imagination pour recouvrir les murs de la salle d’expo géante du Générateur.

_NCN1124

Kusnir travaille essentiellement sur des espaces fracturés, il va à l’encontre du classique « format tableau », celui-ci n’étant pas en accord avec son état d’esprit. Il utilise l’espace comme un récipient où il se passerait des choses, laissant de côté la perspective. Il joue avec l’espace.

_NCN1127

Ses œuvres minutieusement accrochées recouvrent littéralement les murs, une de celles-ci épouse complétement un pan de la pièce en partant du sol pour se finir au plafond. C’est d’ailleurs la particularité de cette exposition, la minutie et la légèreté de l’accrochage font partie intégrante de l’œuvre. Le mélange des techniques (lithographies, estampes, offset…) est allié à un accrochage très mobile, sur le principe d’installations constituées de grandes feuilles clouées aux 4 coins sur différents supports ou directement sur le mur. Les feuilles se superposent laissant apparaitre des formes, parfois c’est l’accumulation et la régularité d’un objet répété qui créé un motif.

_NCN1129

La place de chaque feuille de papier a l’air permutable, aucune œuvre n’est fixe et l’artiste vient d’ailleurs lui-même refaire les accrochages de ces « pièces détachées » dans chaque nouveau lieu d’exposition. Ce genre d’œuvre ne laisse pas de place à l’improvisation, aucune vision d’ensemble n’est possible avant la pause finale, ce qui met en valeur la patience et la préméditation de Kusnir. On ne peut tout de même pas s’empêcher d’imaginer à quoi cela pourrait ressembler si on déplaçait ou mélangeait nous-même les feuilles.

_NCN1128

Les installations, vivantes, peuvent « se mouvoir » sur elles-mêmes, les feuilles s’enroulent en fonction de l’humidité et de la température qui règne dans la pièce, j’ai trouvé intéressant le jeu de ces variations indépendantes de l’artiste qui donnent un côté éphémère et évolutif à ses œuvres.

_NCN1125

L’exposition de Carlos Kusnir fait partie d’un parcours d’art contemporain appelé 3 en un. Il est constitué de 3 lieux exposant chacun un artiste. Il a été mis en place par trois espaces culturels de la banlieue sud parisienne qui se sont associés dans le but de partager l’art contemporain (la Maison d’Art Contemporain de Chaillioux, l’Espace d’art contemporain Camille Lambert à Juvisy-sur-Orge et le Générateur à Gentilly).

Dans le cadre de cette association, un système de bus sera mis en place le samedi 6 avril pour simplifier la visite des trois lieux. Le départ sera donné à 13h Place d’Italie pour un retour  prévu à 18h. Les inscriptions se font à la Maison d’Art Contemporain de Chaillioux et la participation est de 5€. Un bon moyen de visiter ces trois expositions !

Informations pratiques :

Le Générateur

16 rue Charles Frérot

94250 Gentilly

Entrée libre.

Mercredi au vendredi 13h-18h

Samedi et dimanche 15h-19h et sur rendez-vous.

Tram : T3 arrêt Poterne des peupliers

Métro : Porte d’Italie

Rer : B Gentilly

Plus d’info sur le site du Générateur.

Tous les articles et documents présentés sur ce site n'engagent que leurs auteurs. Ils ne reflètent pas nécessairement les vues ou les opinions des responsables du site.

À propos de l'auteur

Co-fondateur de Culturizme, culturellement curieux, parisien d’adoption, photographe à mes heures perdues, gamer insatiable.

Voir tous les articles de nicar

Fnac_expos_120.gif