Prix Cube 2013

By nicar — mars 28, 2013

Depuis septembre 2001 Le Cube offre de la visibilité aux nouveaux créateurs, ceux qui explorent les arts numériques. La galerie a exposé en 11 ans plus de mille artistes provenant des quatre coins du monde.

Aujourd’hui Le Cube créé le prix international jeune création en art numérique. Appelé Prix Cube, celui-ci récompense une œuvre d’art numérique réalisée par un artiste de moins de 35 ans. Pour sa première édition, le Prix Cube expose 5 nominés parmi 150 projets. C’est dans l’enceinte de l’Espace Saint-Sauveur à Issy-les-Moulineaux que vous pourrez découvrir les 5 finalistes.

Le choix du lieu participe à mon avis à l’immersion du visiteur, le contraste entre cette ancienne chapelle du XIXe et les œuvres à la pointe des technologies marque immédiatement, la rupture est très surprenante.

Et les 5 œuvres nominées sont :

1359024755440

Stay Behind the Line de Reynir Hutber. Cette œuvre tient dans une pièce, une caméra film nos mouvements et intègre au flux vidéo la présence d’un corps dénudé posé au sol, l’atmosphère qui règne dans la pièce est très étrange, le spectateur est maître de son expérience, de son ressenti. J’ai trouvé ça personnellement très intrigant, la solitude que l’on ressent dans cette cellule laisse notre curiosité et certains de nos instincts à fleur de peau, nous en ressortons plein de questions !

1358952488757

Ideogenetic Machine de Nova Jiang est une installation interactive constituée d’une caméra qui prend des photos du spectateur pour l’intégrer dans une bande dessinée qui se réalise sur un écran sous ses yeux. L’idée était bonne, j’ai personnellement trouvé que l’œuvre n’était pas totalement aboutie, les images de la bande dessinée sortent de manière aléatoire, le comportement du spectateur n’est pas pris en compte dans la création de l’histoire, du coup elle n’a pas de sens réel. J’ai trouvé ça vraiment dommage, je pense que l’idée était bonne et aurait pu être plus aboutie. J’espère voir une version plus évoluée sortir sur le net !

1358952786420

Eyjafjallajökull de Joanie Lemercier. Inspirée par le volcan islandais du même nom, cette œuvre est constituée d’une représentation du volcan sous forme d’un mapping qui prend vie et hypnotise le spectateur avec un jeu de lumières orchestré à la perfection. Au rythme des lumières, des illusions d’optique 3D prennent vie et happent notre attention. Plongée dans le noir, l’œuvre nous emporte et nous laisse sans voix, on pourrait passer la journée à admirer les effets sublimer ces lignes blanches !

1358952285923

Algorithmic Search for Love de Julian Palacz. Quand on découvre cette installation on ne peut pas s’empêcher de se dire : « il suffisait d’y penser ! » cependant c’est très bien fait ! Le concept réside dans un clavier, un petit et un grand écran, on tape un mot, on appuie sur entrer et on admire le résultat ! L’algorithme recherche automatiquement les mots tapés dans une base de données de films et de vidéos diverses et diffuse sur le grand écran chaque séquence trouvée ou les mots sont prononcés. Ça fonctionne fichtrement bien et on se laisse prendre au jeu, à faire de nombreuses recherches pour découvrir les images qui correspondent. Encore une œuvre, bien que chronophage, que j’aimerais personnellement voir apparaitre en ligne !

1358952325414

Microscopic Opera de Matthijs Munnik. Cette œuvre est dingue, mais je dois reconnaitre que je l’adore ! Le principe : cinq vers de laboratoire de type C.elegans qui ont tous subit une mutation différente ce qui différencie leur façon de se mouvoir (en spirale, en s’enroulant…), placés dans 5 boites de pétri distinctes. Un microscope filme et retransmet en direct les mouvements des vers sur des écrans pendant qu’un logiciel créé par l’artiste traduit les mouvements en sons, transformant une expérience de laboratoire en œuvre scénique ou les protagonistes sont inconscient d’être les interprètes d’un Opéra unique ! L’œuvre est vraiment étonnante, j’ai pris beaucoup de plaisir à la découvrir, je n’ai visiblement pas été le seul puisque c’est celle qui a remporté le Prix Cube cette année et la dotation de 10000€ qui l’accompagne. Félicitations à Matthijs Munnik pour cette œuvre !

L’exposition restera en place jusqu’au 31 mars, on ne peut que vous recommander d’aller découvrir ces œuvres technologiques !

Tous les articles et documents présentés sur ce site n'engagent que leurs auteurs. Ils ne reflètent pas nécessairement les vues ou les opinions des responsables du site.

À propos de l'auteur

Co-fondateur de Culturizme, culturellement curieux, parisien d’adoption, photographe à mes heures perdues, gamer insatiable.

Voir tous les articles de nicar

Fnac_expos_120.gif