VMD Crew à l’openspace

By nicar — février 11, 2013

Le VMD Crew s’expose à la galerie Openspace du 9 au 14 février à l’occasion de la sortie de leur deuxième livre Vector Minded 2 GRAFFITI THERAPY, l’occasion pour nous de les rencontrer et d’en savoir un peu plus sur eux.

Le VMD Crew a été créé en 1995 par DIZE dans le 92, c’est un collectif de potes qui faisaient à l’origine partie de différents groupes.

Aujourd’hui, c’est un crew complétement hétéroclite constitué d’une quarantaine de membres. D’une grande diversité aussi bien au niveau de leur âge (de 18 à 40 ans) que de leur job (des ingénieurs, un directeur commercial, des artistes  et même des étudiants…) mais également dans l’approche et les techniques artistiques : peinture(Dize),  tatouage (Yome et Bread), musique (WIRE), vidéo (flowmotion), photographie (Tera), meubles (Bibi)…

Le groupe peint principalement à Paris et dans le 92 qu’il voit comme un terrain de jeux et le lieu où tout se passe. Ils viennent principalement de banlieue mais ont découvert les murs de la capitale en les peignant avec différents artistes et amis. Paris garde une place privilégiée à leurs yeux même si ils travaillent régulièrement ailleurs (sud de la France, Lyon, Suisse…).

J’ai donc demandé à ceux qui ont traversé plusieurs époques du street art ce qu’ils pensent de l’évolution de cet art. La réponse est simple : à leurs débuts le street art ça n’existait pas … « On nous jeté des cailloux » ajoutera même AKIZE. Malgré tout, il souligne l’existence d’une relation qui a toujours existé entre le graffiti et le monde de la publicité par exemple. Dans les années 90 Nike et d’autres ont utilisé l’image des grapheurs de l’époque. Aujourd’hui certains grapheurs ont même créé leur propre marque, OBEY pour n’en citer qu’un.

Aujourd’hui le street art s’est démocratisé et est apprécié comme un art à part entière dont la pratique est malheureusement de plus en plus surveillée. AKIZE et YOME m’expliquent que la surveillance policière renforcée (caméras de surveillance) et le fait que les graffitis sont nettoyés beaucoup plus rapidement qu’avant, ont changé la donne. Les rues dans les années 90 étaient recouvertes de graffitis, il était inimaginable de voir un volet roulant complétement vierge. Aujourd’hui lorsque qu’un graff est posé, il est retiré le lendemain par la brigade de nettoyage. Ceux qui restent sont ceux dont les propriétaires des murs ne veulent pas prendre la peine de repeindre ou nettoyer les surfaces.

Quand ils parlent du VMD crew, les artistes insistent sur le fait que le groupe a su perdurer dans le temps, que 18 ans après sa création  ils ont trouvés comment se renouveler. Ils font de la place aux jeunes (Rue, Tera, Moper, Rex, Nawak, etc..) tout en restant présents, ils se considèrent toujours comme une bande de potes malgré la mixité de 3 générations différentes. AKIZE me dit : « on ne fait pas les vieux cons, on ne donne pas de leçon, on partage notre expérience mais on apprend aussi beaucoup des plus jeunes qui font partie du VMD ».

L’exposition à l’openspace galerie a été réalisée pour la promotion du nouveau livre du VMD Crew : Vector Minded 2 Graffiti Therapy. Les membres du Crew travaillent en flux continu, ils collaborent, mixent leurs techniques et leurs compétences. Lorsqu’on leur propose d’exposer ils piochent dans le travail des uns et des autres, sans s’imposer un cahier des charges ou une guideline. Il n’y pas de limites à la créativité des uns ou des autres, les univers de chacun sont respectés et cela permet au visiteur de découvrir toutes les facettes de ce crew.

Certains artistes du groupe vivent de leur art, d’autres considèrent cette activité comme un hobbie, et d’autres sont portés vers le graffiti vandal.

Le livre comme son nom l’indique c’est une thérapie par le graffiti, un moyen de se faire du bien, c’est un condensé de ce que le VMD Crew a fait ces 2 dernières années, un mélange de photos  de ce que toutes les personnes du groupe a pu faire sans mise en avant particulière.

Propos recueillis auprès de YOME et AKIZE du VMD Crew.

Vous pouvez également retrouver DIZE du VMD Crew à la vente aux enchères de SOS Racisme organisée le lundi 18 février 2013 au Palais de Tokyo :  www.expositiongraffiti.com

Vous pouvez trouver le livre GRAFFITI THERAPY vol2 ici : http://www.allcity.fr/shop/article-1920-1-Vector-Minded-The-Graffiti-Therapy.html

Tous les articles et documents présentés sur ce site n'engagent que leurs auteurs. Ils ne reflètent pas nécessairement les vues ou les opinions des responsables du site.

À propos de l'auteur

Co-fondateur de Culturizme, culturellement curieux, parisien d’adoption, photographe à mes heures perdues, gamer insatiable.

Voir tous les articles de nicar

Fnac_expos_120.gif