Paris dans la littérature contemporaine: Une ville désenchantée ?

By RT — février 04, 2013

Les errances parisiennes de Baudelaire, Le Montmartre de Céline sous l’occupation, les appartements parisiens de Victor Hugo Place des Vosges, Nerval pendu non loin du Châtelet sans parler de Saint-Germain-des-Prés, la liste des endroits de la capitale qui marquèrent l’histoire de la littérature française est longue, mais aujourd’hui, en 2013, qu’en reste-t-il ? Paris n’est-elle qu’une ville musée et poussiéreuse pour nostalgiques ? La capitale se serait-elle endormie au point de n’être qu’une carte postale à 1.70 euros le ticket de métro ?

La littérature contemporaine elle aussi se nourrit de Paris, les auteurs de 2013 décrivent, aiment ou détestent cette ville qui hisse l’écrivain au rang de prophète ou de paria. Un pan de la littérature française contemporaine se fait fort de décrire une société dont Paris est la vitrine… une vitrine abîmée ?

Paris chez Olivier Benyahya

Jeune auteur publié chez Allia, Olivier Benyahya a fait paraître deux romans: Zimmer et Dexies & Dollies. Sous la plume de l’auteur, Paris est un endroit aux mille visages. En effet, Zimmer narre l’histoire d’un rescapé des camps qui en 2005 décide d’éliminer les entités qu’il juge nuisible non pas à la société, mais à son bien-être, voire à son confort. Paris est l’endroit où l’on tue dans des ruelles, la capitale est un endroit violent où un communautarisme exacerbé ronge les êtres. Il serait un peu facile de tout mettre sur le dos déjà voûté de la société, car Zimmer ne tue pas pour des raisons politiques ou idéologiques, non, celles-ci ne sont là que pour camoufler ce que l’on ne veut pas voir, Zimmer tue pour le plaisir de tuer, il tue car il n’y a rien de bon à la télévision. Paris n’est donc que le terrain de jeu d’un désaxé qui se pare d’un semblant d’idéologie. La ville a-t-elle créé ce monstre ou est-ce le passé de ce monstre qui a créé une ville comme Paris ? Au lecteur de se faire une idée

http://www.editions-allia.com/fr/livre/474/zimmer

Dexies & Dollies met en avant un jeune homme, écrivain de goût mais caissier dans un sex-shop de profession, dont la vie est faite de tourments amoureux et de conquêtes d’une nuit.

Récit dur mais non dénué d’humour, l’écrivain nous plonge dans la vie d’un trentenaire parisien de 2012. La ville est ici un endroit étrange où le beau se trouve dans le laid, où le porno le plus cru a lui aussi sa poésie.

Auteur aux livres puissants, Olivier Benyahya dépeint sa ville dans ce qu’elle a de plus beau et de plus laid, il dépeint Paris au XXIème siècle, une ville hybride où tout va très vite.

http://www.editions-allia.com/fr/livre/571/dexies-dolly

Paris chez François Maspero

Si tout a été dit sur Paris, bien des écrivains oublient qu’il y’a une vie passée le périphérique, et trop nombreux sont ceux qui caricaturent ou oublient la banlieue dans leur oeuvre. En 1990, François Maspero s’évertue à montrer dans Les Passagers du Roissy-Express que le vrai centre de la vie parisienne n’est peut-être plus Paris… en effet, sans ces milliers de banlieusards qui s’amassent hiver comme été dans le RER, Paris ne serait peut-être plus qu’une ville musée, un dortoir à souvenirs. Le narrateur ( Maspero ) part ainsi en voyage, non pas dans des contrées exotiques et rassurantes car aseptisées , mais là où plus personne n’ose aller, la banlieue parisienne.

Accompagné d’une amie, armés d’un carnet de notes et d’un appareil photo, les deux voyageurs rencontrent, discutent et esquissent ainsi le portrait d’une banlieue escamotée mais non défigurée comme sa cousine la capitale.

Maspero évite les écueils de la bien pensance et peut se montrer critique à l’égard de la banlieue, il ne s’agit pas ici de dire que la vie est plus belle dans le 93 que dans le 75, que les gens sont plus humains et plus honnêtes, non, il nous montre juste ce que trop de gens ont tendance à ne pas vouloir voir: La banlieue est peuplée de gens aux histoires drôles, émouvantes, violentes et tendres.

L’auteur a aussi su éviter un voyeurisme gênant, en effet, l’exercice était périlleux, un écrivain et une artiste, bien implantés dans le milieu culturel parisien, qui se rendent en banlieue pour rencontrer ses habitants, cela aurait vite pu devenir « les artistes vont au zoo », mais non, encore une fois, Maspero ne se montre jamais condescendant, hautain ou même empathique avec les gens qu’ils rencontrent.

Si le livre date de 1990, il n’a cependant pas pris une ride et reste très actuel, à l’heure où la scission banlieue/ Paris est criante, lire ou relire ce livre est nécessaire.

http://francoismaspero.blogspot.co.uk/2009/11/les-passagers-du-roissy-express.html

Zimmer par Olivier Benyahya, Éditions Allia, 2010

Dexies & Dollie par Olivier Benyahya, Éditions Allia, 2012

Les Passagers du Roissy-Express par François Maspero, Éditions du Seuil, 1990

 

Tous les articles et documents présentés sur ce site n'engagent que leurs auteurs. Ils ne reflètent pas nécessairement les vues ou les opinions des responsables du site.

À propos de l'auteur


Fnac_expos_120.gif